Articles récents

 

 

 

 

 

 

 

Récits de Chine

 

Transmandchourian // Pékin // Taiyuan - Pingyao // Xian // Nanjing // Shanghai // Suzhou - Hangzhou // Guangzhou //

Hong Kong // Guilin et Guangxi // Bilan de la Chine

 

30 Septembre 2009 - 2 Octobre 2009 (Jour 8 -Jour 10) - Pékin express ... enfin pas tant que ça

Bienvenue à Las Vegas! euh non, Man Zhou Li : des faux monuments, beaucoup de lumières, un poste de douane géant,... on se demande bien qui ils veulent impressionner ?! (en tout cas, ça marche avec les étudiants Russes). On se dit qu'en 1h ça sera bouclé, pas besoin de changer les bogies cette fois. Raté ! On est reparti plus de 5h aprés. Heureusement, cette fois, les douaniers nous ont tenu compagnie.

Le train s'est rempli de douaniers alors qu'on roulait encore; on les a même pas vu monter (ils sont forts ces Chinois!). Ils attendent tous le passage de Doctor Douanier pour enlever leur masque anti-grippe A. Doctor Douanier, doté de son thermomètre laser, scanne le front de chacun des passagers. C'est l'arme anti-grippe A chinoise.Le feu vert est donné, les masques sont otés, et des douaniers viennent prendre nos passeports. Pendant que ceux-ci sont contrôlés, on fait la rencontre de Tourist Douanier. Armé de son jean/casquette/baskets, il prend l'initiative de contrôler plus profondément le compartiment des petits Français. Nous avons droit aux questions de contrôles classiques : Quelle est l'image de la Chine en France? Est-ce que les trains sont mieux? Est-ce qu'on apprend le Chinois à l'école? Puis, il passe à une fouille appronfondi de nos bagages: "Boîte d'aluminium (popote) ? Made in France?" Non, made in china. " Camera?" Pour un contrôle? "Non, photos de la France? " Ah non, seulement la Russie " Computer? Photos de la France?" On sort l'ordi, un douanier cri en chinois au bout du wagon, "Oh !I have to go! Bye, bye ".

Finalement, on nous rend nos passeports et on est convié à une petite visite de la douane. On en fait le tour rapidement puis on revient dans le train alors que bon nombre des passagers sont encore dehors à s'extasier devant la fausse ville frontralière. C'est alors que Nounours Douanier vient s'installer dans notre compartiment ; à croire que nous sommes déjà une attraction. Une bonne bouille, il s'assoit les yeux quasiment fermés et sourit bêtement. Il nous dit son nom puis nous propose du chocolat. Il ne parle pas un mot d'Anglais alors Aurélie en profite pour tester son Chinois. Ca le fait beaucoup sourire mais il semble comprendre. Aprés deux phrases, toujours souriant, il se lève, nous serre la main et s'en va sans un mot.

Exténués de rien faire, on s'est endormis avant même que le train démarre.

Soulagement, nous sommes en Chine !!

Dès le premier arrêt, le lendemain matin, le wagon s'est vidé de tous les étudiants. A partir de 12h, nous sommes les seuls dans le wagon! A chaque arrêt dans une gare Chinoise, on fait coucou au train blindé du quai d'en face. Les plaines cultivées et les quelques villes se succèdent. Demain matin, on se réveille à Pékin, arrivée prévue à 5h31, heure locale.

 

 

 Commentaires !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le