Articles récents

 

 

 

 

 

 

 

Récits du Népal

 

Kathmandu // Grand tour des Annapurnas // Kathmandu Valley

// Parc national du Chitwan // Bilan

 

18 Novembre 2009 - 19 Novembre 2009 (Jour 58 -Jour 59) - Changement de décor

Après s'être fait dorloter pendant 3h dans l'avion de Thai Airlines, Simon sirotant un verre de vin français, Aurélie jouant à Mario, on atterit à Kathmandu. Décalage horaire par rapport à Bangkok : 1h45 (c'est bien le seul pays qui décale les minutes!). L'aéroport est très sommaire mais une haie d'honneur nous attend à la sortie : au moins c'est facile de trouver un taxi. Premier aperçu de Kathmandu : c'est bien différent de ce qu'on a vu jusqu'à maintenant, beaucoup plus pauvre et bien moins développé. On nous dépose quand même comme d'habitude dans le quartier touristique, plein d'hotels, de restaurants et de magasins. On nous a tellement conseillé de se dépêcher de faire notre trek avant le grand froid qu'on a demandé nos permis tout de suite en arrivant.

Jusqu'à maintenant, notre super carte gold dernière génération ne marchait pas. Ici, c'est encore mieux, elle n'est jamais ressortie du distributeur. Du portier, au garde, au banquier, il a fallu presque 2h pour qu'on puisse la récupérer. Le ventre qui gargouille, on part tester la nourriture locale dans un petit restaurant Tibétain. Simon trouve un bon steak, marre du poulet ; Aurélie devient adepte du thé local : presque du lait. Depuis 17h30, l'electricité est coupée dans tout le quartier. On avait presque oublié jusqu'à ce que les lumières se rallument dans notre bar : on était bien à la bougie. Peu de temps après, on part se réfugier sous la couette : on est plus habitués aux 18°C.

On passe une journée à Kathmandu pour s'habituer au climat avant de partir dans les montagnes. DirectionDurbar Square : le centre historique. Plus on se balade dans les rues et dans le square, plus on découvre les différences de développement et de culture. On fait la connaissance d'un lyonnais déjà au Népal depuis 15 jours et on passe finalement une bonne partie de l'après-midi à discuter en pleine rue puis autour des fameux momos (raviolis locaux). Le temps de réserver un bus, trouver une banque, préparer nos sacs pour le trek, laisser un dernier mot sur le site (tout ça interrompu par la coupure d'électricité journalière), on a juste le temps de tester la bière chaude tibétaine avant d'aller se coucher. C'est la Tongba : une grande chope est remplie de graines de millet auxquelles on ajoute de l'eau chaude ... à volonté. Au bout de quelques minutes, l'infusion a fait son effet.

 

Commentaires !  

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le