Articles récents

 

 

 

 

 

 

 

Récits de Russie

 

Moscou // Transsibérien I // Irkutsk (lac Baïkal) //

Transsibérien II // Bilan de la Russie

 

22 Septembre 2009 - Jour 1- Le grand départ

Après une dernière semaine éprouvante : derniers préparatifs, excitation du départ, aux revoirs... , le jour du départ est finalement arrivé plus vite qu'on ne le pensait. 1er vol pour Moscou : départ 8h45, levé 6h, reveillé à 2h. Ca doit être l'angoisse du départ. Sauf pour Aurélie qui n'était toujours pas bien reveillée à 8h.

Après une escale à Vienne au pas de course, l'aéroport parcouru de long en large et l'avion attrapé de justesse, nous sommes soulagés de voir à travers le hublot que nos sacs ont réussi à l'attraper aussi.

Arrivée en Russie sans encombre. On découvre les premières joies de l'alphabet cyrillique pour trouver l'aéroexpress pour Moscou, qui n'a d'express que le nom. 1ère mission : acheter des tickets de métro, et avec l'amabilité et le niveau d'anglais des guichetières, ça n'a pas été facile. Les guides annoncent que le métro de Moscou transporte plus de personnes que les métros New Yorkais et Londonien réunis. Ceci s'est vérifié en quelques minutes : des escalators interminables, des couloirs bondés, 1 métro toutes les minutes, la police aussi présente que si le président était là, des stations quand même plutôt jolies et au milieu de ce brouhaha, 2 sacs sur pattes qui donnent l'impression de ne pas savoir lire. Rien de tel qu'un alphabet différent pour que Simon nous perde dès la 1ère station (on se demande bien comment on va faire en Chine!!). On a quand même fini par comprendre comment s'orienter dans le métro, alors on est partis à la recherche du bureau d'enregistrement.

Les sacs commencent à être lourds mais on a l'adresse ; on est optimiste. 1h30 plus tard : d'après la carte nous y sommes, d'après les Russes interrogés, nous y sommes presque, finalement nous avons juste réussi à exciter une bande de chiens dans une ruelle (Aurélie a failli piquer un 100 m dans la catégorie + de 70 kg avec sac). Il est déjà presque 20h, notre hôte nous attendait il y a plus d'1h ; on décide d'y aller sans même passer chercher nos tickets de train. L'acceuil a été trés sympathique (voir rencontres). Après une bonne douche et 1 soupe russe (borsh), repos bien mérité.

23 septembre 2009 - Jour 2 - Good bye Moscou (et joyeux anniversaire Romain!!!)

Le métro, on est rodé, mais la gare c'est autrement plus compliqué, et il faut bien qu'on aille chercher nos tickets. Après avoir parcouru les 2 gares, les 5 halls, les 40 guichets, nous trouvons enfin le cabanon reservé aux tickets internationaux : guichet parlant le russe et ... le russe. Soulagé d'avoir enfin nos tickets, en russe, on se rend compte qu'il est absolument impossible de savoir d'où part le train. On cherche un peu, puis tant pis, marre de tourner en rond, on verra ce soir! On part direction la Place Rouge et le Kremlin (merci la boussole).

Là, on trouve quelques touristes et des guichets qui parlent anglais. Dommage, cette fois Simon avait réussi à préparer sa phrase en russe. On voit enfin les emblèmes de Moscou, comme sur les photos. En passant dans un marché, on décide d'acheter une sorte de fajitas russe pour manger. La photo est apétissante mais une étape de déchiffrage est indispensable pour commander. Après 10 minutes en face de la marchande, Simon pose la question. Miracle!! Elle a compris et en plus ça l'a fait rire.

Le soir, retour à la gare, on trouve notre train, pile à l'heure (la rigueur russe est-elle applicable à la SNCF ?). Le quai est bondé par des bagages plus ou moins accompagnés. On découvre notre wagon peuplé de russes. 21h25, le train démarre. Un beau voyage s'annonce. Dommage que le passage dans la ville ai été aussi court. Good bye Moscou.

 

Commentaires !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le