Articles récents

 

 

 

 

 

 

 

Récits de Russie

 

Moscou // Transsibérien I // Irkutsk (lac Baïkal) //

Transsibérien II // Bilan de la Russie

 

22 Septembre 2009 - 30 Septembre 2009 (Jour 1-8) : Moscou, Irkutsk, Transsibérien, Transsmandchurian

On a aimé:

- Se réveiller en sursaut dans le mini-bus et voir le lac Baïkal.

- Les stations de métro de Moscou ressemblant à des musées.

- L'omoul fumé au bord du lac (on a encore les mains qui sentent 5 jours après).

- Baraguiner du Russe pour pouvoir se nourrir.

- Les lits 2nd classe et l'ambiance 3ème classe.

- Les dodoches à coté de 4*4 grands luxes.

- La solitude des vaches le long des voies au milieu de nulle part.

- Les indications des russes à Irkutsk (même quand on n'a rien demandé et qu'elles ne sont pas toujours fiables).

- Nos rencontres dans le train et dans l'auberge.

- Notre 1ère Couchsurfing.

On a moins aimé :

- Etre perdus avec nos gros sacs dans un métro bondé.

- Le cyrillique (on était pas au point :) )

- Le système d'enregistrement russe incompréhenssible (surtout par les russes).

- Les lits 3ème classe et l'ambiance 2nd classe.

- La douanière Stand up! Look at me!! (On a bien cru qu'on n'arriverait pas à quitter ce pays).

- Etre poursuivis par des chiens errants à Moscou.

- L'amabilité des guichets russes (cause toujours...), à noter que c'est mieux en province.

- Les mythes qui s'effondrent : les russes sont passés à la bière et les filles ne sont pas toutes belles !!!

Coté pratique :

Les petits accessoires qui nous ont servis :

- La boussole pour s'orienter dans Moscou!!

- La popote dans le transsibérien.

- Nos carnets de voyage pour cacher l'argent à la douane.

Ces petites choses qui nous ont manquées :

- Du thé pour agrémenter l'eau chaude dans le transsibérien.

- Un dictionnaire russe ou mieux un robot qui parle russe.

Notre avis sur :

Les transports :

La 3ème classe du transsibérien est un peu moins confortable mais ça vaut vraiment le coup pour l'ambiance. Les tramways sont de l'époque communiste : on dirait des chars d'assault recyclés. Il y a plus de minibus que de bus, à partir du moment où on a trouvé le bon, c'est très efficace.

Sécurité :

Contrairement aux idées reçues, on se sent plutôt en sécurité: on a croisé ni hooligan, ni mafia, tout juste quelques chiens errants

Climat :

Fin septembre, il ne fait pas si froid : 16°/17° à Moscou et Irkutsk. Sauf le jour de notre arrivée à Irkutsk où on a été surpris par un 0° ensoleillé.

Bilan

La Russie est le pays qui se rapproche le plus de l'Europe dans notre voyage, cependant on ressent l'héritage de l'époque soviétique : paperasses, présence policière, blockhaus, un employé pour surveiller chaque escalator et ne parlons pas de la rénovation des voies ferroviaires (c'est pire qu'à la DDE :) ). L'éloignement des petits villages de Sibérie est étonnant. Les gens hors de Moscou sont très acceuillants malgré des traits froids.

On veut y retourner pour :

Faire le tour du lac Baïkal - Aller en Mongolie (conseillé par tous les voyageurs rencontrés) - St Petersbourg - Vladivostock

 

Commentaires !  

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le