Articles récents

 

 

 

 

 

Népal : Notre guide pratique du tour des Annapurnas

 

Pour ceux qui voudrait faire le tour des annapurnas et qui se posent les mêmes questions qu'on se posait avant de partir sur le déroulement du trek, les commodités, les hébergements, les vêtements à prendre avec soi... Voilà un petit retour d'expérience qui peut vous être utile.

Premièrement, il vous faut un permis de trek spécifique pour chaque région de l'Himalaya (Annapurnas, Khumbu...) et qui dépend du type d'activités réalisées (alpinisme, trekking simple...). Cela peut aller de 20$ pour un trek dans les Annapurnas à 500$ pour tenter l'Everest. Pour les Annapurnas, le permis peut être acheté à Kathmandu ou Pokhara. Le mieux est de l'acheter directement au bureau de l'ACAP, même si le temps d'attente peut être long (1 à 2 heures). Les agences vous proposeront de le faire pour vous mais prendront une commission pouvant doubler le prix (elles font passer ça sur le dos d'un soi-disant nouveau deuxième permis qui est en fait une sorte de carte d'identité des trekkers, gratuite lorsque l'on paye le permis). Dans la pratique, durant le trek, votre permis sera vérifié à chaque "Police Check Post". Il y en a 4 durant le tour des Annapurnas et c'est difficile de les contourner (pour ceux qui voudraient tenter de le faire sans permis). Si il vous manque le tampon d'un Check post sur votre permis, vous risquez une amende (on n'a pas vérifié).

Le permis en poche, il faut partir pour le début du trek : Besisahar. De Kathmandu, vous pouvez prendre un avion pour Pokhara puis un bus pour Besisahar. C'est le plus confortable, mais pas forcément le plus rapide. Beaucoup d'agences et hôtels vendent des tickets de bus pour Pokhara et Besisahar, dans des bus pour touristes et pas beaucoup plus chers qu'à la station de bus. Si vous vous rendez à Besisahar, évitez de prendre un bus qui vous déposera à Dumre (c'est pourtant ce qui est le plus souvent proposé). Vous devrez alors négocier vous même le bus entre Dumre et Besisahar et il n'y a pas beaucoup de concurrence... Le plus simple est de prendre un ticket Kathmandu-Besisahar direct, mais il vaut mieux le demander 2 jours à l'avance. Il faut environ 7h pour aller de Kathmandu à Besisahar. Tous les bus touristiques partent à 7h, depuisl'ambassade des USA (ne cherchez pas d'arrêt de bus dans la journée, il n'y en a pas, mais les bus sont bien là le matin!).

Une fois à Besisahar, des jeeps et des mini-bus permettent d'atteindre Bhule Bhule, c'est la fin de la route. Le trajet entre Besisahar et Bhule Bhule peut trés bien se faire à pied en moins de 2h ; c'est un bon échauffement avant d'entamer de longues journées!

Est-ce qu'on a besoin d'un guide ou pas? Pour trouver votre chemin, une bonne carte (disponible dans tous les bookshops de Kathmandu) ou un bon guide de voyage suffissent. Bien sûr, pour apprendre un peu plus sur la culture, l'histoire du Népal et la vie dans les montagnes, cela peut être utile (de là à être suivi pendant plus de 10 jours...). Par contre, pour sortir des sentiers battus et atteindre des vallées plus isolées, moins touristiques, prendre un guide devient nécéssaire et ces détours semblent vraiment valoir le coup (selon les témoignages des gens que l'on a croisé). Prendre un porteur est surtout une question de confort ou de capacité ; on apprécie certainement mieux les paysages avec un sac moins lourd... Dans les deux cas, guides et porteurs, vous devrez subvenir à leur logement et repas si vous les engagez vous-même ; en général, si vous passez par une agence de voyage tout est organisé pour eux. Pour faire tourner l'économie locale, il est préférable de prendre des porteurs sur place, à Dumre, Besishar ou tout au long du trajet (si vous avez commencé à porter votre sac pendant deux jours et que vous ne sentez plus votre dos :) ). En prenant des porteurs par l'intermédiaire d'une agence de voyage, c'est en général celle-ci, souvent dirigée par des occidentaux, plutôt que les porteurs, qui récupère les bénéfices.

Vous traverserez beaucoup de villages durant le tour des Annapurnas. Tous disposent de lodges dans lesquelles on peut passer la nuit et se restaurer. Les villages plus grands possèdent des centres de soins, patisseries, internet café... (uniquement Chame et Manang). Les lodges se valent toutes mais certaines vous proposeront des chambres avec toilettes attachés (voire une douche privée mais cela reste rare), des draps plus ou moins propres et une bonne isolation. On sent vraiment la différence la nuit quand les chambres ont un enduit en terre pour protéger le bâtiment des courants d'air ! Attendez vous à trouver surtout des toilettes turcs, plus ou moins propres. N'oubliez pas votre papier toilette!! Toutes les lodges se ventent de proposer des douches chaudes mais cela peut vouloir dire plusieurs choses : seau d'eau chaude ou douche solaire. Les douches solaires sont plus ou moins efficaces mais l'eau ne reste pas longtemps chaude après le coucher du soleil. De rare fois, vous aurez la chance d'avoir un chauffe-eau au gaz, dans des lodges de "luxes" (pas trop en altitude quand même).

En général, après la journée de marche, dès le soleil couché, les trekkers se rassemblent autour du poele de la salle commune, en attendant une boisson chaude et un repas pour reprendre des forces. La carte est sensiblement la même tout au long du trek : Daal Bhat (plat traditionnel népalais à base de riz), Pizza, Momo (raviolis népalais), pâtes, pommes de terre mais aussi parfois plats méxicains, israéliens, chinois voir japonais. On a l'embarras du choix mais au bout de 10 jours, on a tout essayé! Le service peut prendre un peu de temps parfois (1h) mais bon, du temps vous en aurez!! Profitez bien de la lumière du soleil ou de celle de la salle commune pour lire et écrire parce que vous vous retrouverez souvent avec votre lampe frontale dans la chambre. Les prises électriques sont très rares dans les lodges et si elles sont présentes, la charge d'une batterie sera payante (environ 1€ la charge). Vous pouvez vous arrêter à n'importe quelle heure de la journée pour vous restaurer, dans une des très nombreuses lodges le long du chemin. Il y a aussi des shops vendant différents gâteaux et boissons. Pas besoin de transporter de la nourriture dans votre sac!

 

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le