Articles récents

 

 

 

 

 

Préparation

 

Les préparatifs, c'est déjà le début du voyage.

 

Il y a les bons et les mauvais cotés. On se prend à rêver de ce que l'on va découvrir, des paysages que l'on va traverser, des personnes que l'on va rencontrer. On réfléchit à ce que l'on va mettre dans son sac pour se sentir comme à la maison. Mais il y a aussi les cotés moins amusants comme choisir son assurance, obtenir les différents visas ou encore décider des vaccins à effectuer.

Le premier défi est de définir un itinéraire, en adéquation avec nos envies, les climats de chaque pays, les villes desservies par les trains ou les compagnies aeriennes, le temps accordé par le visa, les dates d'ouvertures des routes et de la chasse aux éléphants, les fêtes de Budha, la pleine lune et enfin, mais c'est le plus important, le championnat du monde de polo à dos d'éléphant.

Après avoir défini les grandes lignes de l'itinéraire, qui de toute façon évoluera constamment au cours du voyage, commence le long chemin des préparatifs. A partir de cet instant, les formulaires administratifs et les signatures se multiplient : une nouvelle carte de crédit, un permis international, un virement en Australie, des formulaires de visas, pour chaque pays et en deux exemplaires! Pour ne pas compliquer la démarche, chacun vous demandera des photos d'identités différentes : à fond gris clair pour la Chine, à fond blanc pour la Russie, les oreilles décollées pour le Vietnam....

Il faut ensuite préparer son équipement. Vous connaitrez par coeur le rayon randonnée de Décathlon, les gourdes vendues par Go sport ou encore toutes les chaussures proposées par Le Vieux Campeur, bien plus nombreuses que celles présentées dans un magasin pour fille. Mais, l'équipement ne s'arrête pas à la couleur du rouge à lèvre ou au type de maillot de bain que l'on emmenera avec nous. Il faut aussi penser à pouvoir se soigner au milieu de nulle part, loin d'un centre hospitalier ou d'un médecin. Et ce qui parait innoffensif se révele parfois dangereux. En caressant des singes dans un temple indien, on peut vite se retrouver coincé pendant 1 mois dans un centre antirabbique.

 

On ne peut pas tout prévoir, et c'est ce qui est intéréssant. Mais une bonne préparation permet d'éviter des ennuis inutiles et de profiter au maximum du voyage.

 

 

 

 

Commentaires ! 

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le