Articles récents

 

 

 

 

 

Santé

Travailler c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver, voyager c'est l'éprouver!

 

Nous allons traverser des pays avec des conditions sanitaires auquelles nous ne sommes pas habitués et avec des qualités de soins inégales. Se renseigner sur les dangers de chaque pays est donc une des premières choses que nous avons faite.

 

Les vaccins:

Les prix des vaccins varient beaucoup d'un centre à l'autre. Aprés quelques comparaisons, on s'est rendu à la Fondation Dispensaire Général de Lyon(FDGL) pour voir un médecin spécialiste des voyages. A recommander : pas cher, trés compétent, il nous a trés bien informé.

On s'est donc fait vacciner contre : La fièvre jaune (1 injection) / L'hépatite A et La fièvre typhoide (1 injection pour les deux)

A noter que les vaccins suivants doivent être à jour : DTP, hépatite B

On a également décidé de se faire vacciner contre la rage, aprés beaucoup d'hésitations.Le vaccin préventif contre la rage ne permet pas d'être immunisé mais rend le traitement en cas de morsure beaucoup moins lourd (2 injections au lieu de 6)et surtout permet de gagner plusieurs jours pour trouver un centre antirabbique. Le vaccin est assez cher et son prix est également variable (90€ au FDLG, de 111€ à 135 € dans les pharmacies, pour les 3 injections: jour 1, 7 et 28).

Certaines mutuelles remboursent les vaccins pour les voyages, ça vaut donc le coup de poser la question.

 

Le paludisme

Nous allons passer un peu plus de 3 mois en zone à risque en Asie du Sud Est (Sud de la Chine, Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Népal (sauf en montagne), Inde). En Amérique du Sud, tant que nous n'allons pas en Amazonie, il n'y a à priori pas de risque. Certains font le choix d'utiliser uniquement des insecticides mais en passant plusieurs mois dans une zone à risque nous avons préféré prendre un traitement préventif anti-paludéen. Le Malarone est le traitement le plus couramment prescrit car il est moins contraignant, mais il est hors de prix pour une telle durée (environ 45 euros pour 12 jours). Nous avons donc pris le traitement Granudoxy : 11 euros pour 28 jours, mais plus contraignant (il doit être pris une semaine avant et un mois aprés le séjour en zone à risque, il faut se protéger du soleil car le traitement est photosensible).

Un traitement préventif ne dispense pas des précautions de base. On utilisera donc une moustiquaire la nuit, et des produits insecticides pour le corps et les vêtements la journée:

- INSECT ECRAN : Trempage tissus vêtements et moustiquaires

- CINQ/CINQ TROPIC : Lotion anti-moustiques

Nous partons avec un flacon de chaque car il semble que les insecticides les plus efficaces sont ceux vendus sur place.

La pharmacie

Nous avons demandé à nos médecins respectifs de nous prescrire ce dont nous pourrions avoir besoin pendant le voyage et qu'il sera difficile de trouver sur place. Aprés sélection (sinon on prend une remorque pour la pharmacie), voici ce que l'on a décidé d'emporter :

Paracétamol et Advil Maux de tête, douleurs, fièvre
Arestal/Lopéramide-Lyoc/Nifuroxazyde Diarrhées
Dompéridone Nausées, vomissements
Amoxicilline/Fucidine Antibiotiques
Phloroglucinol Maux de ventre
Profenid Anti-inflammatoire
Mycoster/Econazole Mycoses
Monuril Infection urinaire
Collyre Irritations des yeux
Coca

Mal des montagnes

 

Nous avons également consistué une trousse de secours: pansements, antiseptique, bandes, ...

 

L'eau

Dans la plupart des pays que nous traverserons, l'eau courante n'est pas potable ou comporte des risques pour des Européens comme nous, non habitués. Alors pour éviter les maladies ou les désagréments dus à l'eau, nous emportons des pastilles de purification Micropur Forte (1 pastille pour 1 litre). Ces pastilles permettent de se débarrasser des bactéries présentes dans l'eau claire. Elles peuvent être insuffisantes si l'eau a besoin d'être filtrée mais emporter une gourde filtrante ne nous semble pas indispensable.

 

L'assurance

Les assurances classiques ne couvrent pas des voyages supérieurs à trois mois en règles générales. Nous avons donc souscrit une assurance spécialisée, Globe Partners, à partir du mois de novembre. Celle-ci couvre tous les frais médicaux à l'étranger. Les trois premiers mois, nous utiliseront uniquement l'assurance comprise dans les cartes bleues qui ont servies à payer les billets d'avion et de train pour la Russie.

Certaines assurances spécialisées comprennent aussi la sécurité sociale en cas de rapatriement mais elles sont beaucoup plus cher que les autres. En étant sous le régime de la sécurité sociale étudiante l'année dernière, nous pouvons faire prolonger gratuitement celle-ci pendant un an, soit jusqu'en Décembre 2010. Nous avons donc choisi une assurance ne couvrant que les frais à l'étranger.

 

Commentaires !  

 
 

Nous contacter @                                                               Dernière mise à jour le